Publié par Laisser un commentaire

Comprendre un modèle

Vous avez choisi votre laine et vous avez décidé de suivre un modèle que la gentille marchande de pelotes vous a remis sur une page photocopiée.
Comme ça va être simple et confortable de suivre un modèle. Pas besoin de se creuser les méninges. Quoique, ce papier : quel charabia !

  • Vous n’avez vraiment pas de chance, tout est en anglais et de surcroît en abréviations, et là il va vous falloir consacrer « un peu » de temps à traduire.
  • Ou alors, un joli graphique très clair vous montre une grille. C’est net et précis, mais,…. Où est la codification ?  Vous n’êtes pas agent secret tout de même.
  • Autre possibilité, la notice ressemble à du français. Vous pensiez pourtant bien maîtriser notre langue et pourtant vous n’y comprenez rien. Pour suivre, il faut avoir au moins quelques notions de cette langue étrangère qu’est le tricot.

J’aborderai tous ces modes de transcription et tenterai de clarifier pour vous tous ces termes, abréviations ou symboles.
Mais pour commencer, étudions le dernier cas. Un petit tour au travers des fiches tricot, et vous allez découvrir ce nouveau langage, fait d’abréviations et qui permet une écriture synthétique du travail à effectuer, rang après rang.

Voici un exemple qui explique le point de côte perlée :

  • 1 de m. div. par 5, plus 2, plus lis.
  • R.1 : * 2 m. env., 1 m. end., 1 m. env, 1 m. end.* 2 m. env
  • R.2 : 2 m. end., * 3 m. env., 2 m. end.,*.

C’est simple, il suffit de lire et d’exécuter dans l’ordre des instructions. Et de comprendre les abréviations ! Dans ma rubrique de téléchargement vous trouverez le lexique des termes abrégés.

La première ligne indique le nombre de mailles que doit comporter un rang, en fonction du motif.

Il faut un nombre de mailles divisible par 5, plus 2 mailles. Il faut compter en plus les mailles lisières (en général, on prévoit une maille lisière de chaque côté, donc 2). Donc si on veut faire un pull qui doit comporter environ 60 mailles, on comptera ainsi : (11*5)+2+2 = 59.
C’est-à-dire, 11 fois le motif, plus 2 mailles, plus les 2 mailles lisières.

Suit l’explication des rangs 1 et 2. Les suivants ne sont pas expliqués, ce qui veut dire qu’à partir du 3ième rang, on reprend au rang 1. Donc dans cet exemple, tous les rangs impairs seront identiques et tous les rangs pairs aussi.

Là encore, il faut lire en séquence. Et ce qui se trouve entre les signes « * » doit être répété, autant de fois que possible.

ATTENTION : les lisières ne sont pas mentionnées dans l’explication, vous devez les rajouter.

Voyons maintenant ce que nous devons faire pour le rang 1 et tous les rangs impairs.
Tricotez votre lisière, dans cet exemple j’ai choisi d faire une maille lisière, puis
Tricotez 2 mailles à l’envers, 1 maille à l’endroit, 1 maille à l’envers et 1 maille à l’endroit
Comme cette séquence est entre 2 « * », vous recommencez cet ensemble autant de fois que possible, ce qui dans cet exemple correspond à 11 fois.
Puis vous tricotez ce qui se trouve après la seconde « * », c’est-à-dire 2 mailles envers
Et pour finir votre maille lisière.

Et pour le rang 2 et tous les rangs pairs :
Tricoter une maille lisière, puis
Tricotez ce qui se trouve avant l’ « * », c’est-à-dire 2 mailles endroit
Ensuite, tricotez 3 mailles et 2 mailles endroit
Comme cette séquence est entre 2 « * », vous recommencez cet ensemble autant de fois que possible, ce qui dans cet exemple correspond à 11 fois.
Puis vous tricotez ce qui se trouve après la seconde *, mais là il n’y a rien.
Vous finissez donc avec votre maille lisière.

Et voilà, finalement c’est simple. J’espère que cette explication aidera les plus débutants d’entre vous.
A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *